En stock
Belle Vichyssoise
Imprimer Partager
Rosier grimpant
Noisette

produit bio Belle Vichyssoise

  • Obtenteur: Levêque
  • Date d'obtention: 1897
  • Parents: Syn. Cornélie, Robert & Moreau, 1858 ?
Rusticité Z7 (-16°C à -12°C)
Mode de production Greffé sur place
Exposition Soleil
Couleur Rose pâle
Hauteur 2 à 3 m
Sol Tout sol
Largeur 2 à 3 m
Floraison Remontant
Parfum 3/5

25,00 €

Produit actuellement indisponible.

Détails

Descriptif

Joli grimpant à larges bouquets de fleurs rose pâle lilacé, en coupes doubles, aux boutons rose soutenu.

Si ce joli rosier grimpant n'est pas destiné aux climats de montagne, il forme une plante superbe en plaine, plus vigoureux et plus nettement grimpant que son cousin le très connu 'Blush Noisette'.

Il émet de grandes pousses nanties du beau feuillage un peu retombant des rosiers noisettes et porte de larges bouquets de fleurs moyennes, quelque peu en coupe, doubles mais non pleines: l'on devine encore les étamines.

Les boutons sont roses, de même que les fleurs à l'ouverture qui, bientôt, évoluent vers un blanc laiteux. L'ensemble est plein de raffinement mais conserve une grâce champêtre.

Bon parfum.

Pour l'amateur:

Trouvé par Louis Lévêque, fils de René Lévêque, fondateur des pépinières à Paris, alors qu'il était en cure à Vichy, il l'introduisit à son catalogue en 1897.

Dès début 1900, apparaît dans la littératures des références qui le donnent pour synonyme de Cornélie, un noisette obtenu par Moreau-Robert en 1858.

Celles-ci sont basée sur des comparaisons effectuées à la roseraie de l'Haÿ, qui semblent ne montrer aucune différence entre les deux. 

Or, avant 1900, Cornélie est, dans les catalogues, décrit comme ayant des fleurs moyennes, pleines et... rose vif! 

L'hypothèse la plus probable est donc que la plante cultivée alors à la roseraie de l'Haÿ sous le nom de Cornélie était une erreur et qu'il n'y a pas lieu de considérer ces deux variétés comme synonymes.


Mode de végétation

Vigoureux et florifère.