En stock
Imprimer Partager
Arbuste
Rosaceae

produit bio Crataegomespilus + 'Dardarii'

  • Obtenteur: Dardar
  • Date d'obtention: environ 1895
  • Parents: Crataegus monogyna + Mespilus germanica
Rusticité Z4 (-34°C à -29°C)
Mode de production Greffé sur place
Exposition Soleil, mi-ombre
Couleur Blanc
Hauteur 2 à 4 m
Sol Tout sol
Largeur 2 à 3 m
Floraison Mai à Juin

30,00 €

Produit actuellement indisponible.

Détails

Descriptif

Néflier. Ou imposteur?

Voilà ce que l'on appelle une chimère. Crataegomespilus + est une plante apparue par un de ces hasards de la nature, quand la main de l'homme s'y mêle.

Le greffage, procédé traditionnel de multiplication, notamment, des fruitiers et des rosiers, est pratiqué depuis l'antiquité comme une technique fiable et sûre de propagation de variétés choisies. 

Quand on y songe, cette technique est indissociable du développement de l'humanité. Sans elle en effet, nous n'aurions probablement pas aujourd'hui les variétés de pommes, prunes, poires, pêches... que nous connaissons et serions sans doute encore en train de manger des fruits de deux ou trois centimètres de diamètre.... 

D'ailleurs, c'est aussi la greffe qui a permis, en France, de sauver les cépages de vigne traditionnels après le phylloxéra, en les greffant sur des variétés résistantes à cette maladie.

Mais au cours de ce procédé il arrive, très très rarement, que la nature nous joue un tour.

La greffe en effet, est le procédé par lequel on accole deux morceaux de deux plantes distinctes qui vont se souder (se greffer!) pour ne former qu'une seule et même plante. Typiquement, on utilise une plante pour ses racines, sur laquelle on greffe une plante choisie pour ses qualités de fleurs ou de fruits. Et les deux variétés, qui ne forment désormais qu'un seul et même individu, un seul et même "corps", ne se mélangent jamais. Les caractéristiques de la variété greffée ne se transmettant pas au porte-greffe ni l'inverse. Enfin..... 999 999 999 fois sur 1 000 000 000.

Car voilà. De temps en temps, les deux variétés greffées se "mélangent". Il ne s'agit pas à proprement parler d'un mélange, mais plutôt d'un mille-feuilles. Les deux plantes greffées sont présentes en couches et, de façon typique, le sujet a l'apparence complète d'une des deux plantes mais, surprise!, au moment de la floraison, présente les fleurs de l'autre plante. 

Ca c'est le cas d'école de ce que l'on nomme une chimère de greffe.

Dans notre cas, Crataegomespilus dardarii, qui est une chimère entre un néflier et une aubépine, ressemble ainsi beaucoup à un néflier, avec toutefois des feuilles plus petites, une allure un peu "bizarre" pour un néflier.

Les fleurs, qui trahissent la présence de l'aubépine, ne sont pas solitaires mais en bouquets. En revanche les fruits ressemblent à de petites nèfles, là aussi, en bouquets.

Parfois, la plante va produire une branche qui est pure aubépine: avec feuilles découpées, épines.... nous rappelant qu'il y a en vérité bel et bien, dans cette plante sous nos yeux, dans ce "corps", deux individus distincts qui vivent ensemble.

En somme, c'est une forme très particulière, et peu recommandable à vos enfants, de collocation!